Antigone
Lançamento do livro "Psicologia : Campo de Atuação, Teoria e Pràtica "  
Accueil >>  III - Articles >>  La clinique en question



Une parole sur le désir dans l’adoption. Mai 2008



Une fois par mois je rencontre une équipe des travailleurs sociaux chargés des enquêtes d’agrément en vue de l’adoption. Nous discutons des questions qu’ils se posent dans leur expérience avec les personnes désirant faire acte d’adoption qu’ils sont amenés à rencontrer (des couples mariés, des femmes, des hommes vivant en couple ou non)

J’aimerais vous parler d’un point tout à fait intéressant qui est venu à la fin de notre dernière réunion, où nous avions traité différents sujets. Nous échangions sur le fait que l’agrément donné à une personne seule ou à un couple ne peut pas être une attestation qu’il/elle sera, qu’ils seront, « de bons parents » par la suite. Les travailleurs sociaux sont souvent accusés, disent-ils, d’avoir « donné » l’agrément à des personnes qui quelquefois se trouvent plus tard en difficulté importante avec l’enfant adopté.

A ce point de la discussion une question me vient : l’enfant adopté, serait-il plus que l’enfant naturel « collé » au désir de ses parents et aussi plus radicalement prêt à aller mettre le doigt là où ça leur fait mal ?

Suite de l’article en cliquant sur icone PDF

Marlène Iucksch

Psychologue clinicienne, psychanalyste

.: Une parole sur le désir dans l’adoption :.

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 

Marlène Iucksch Psychologue clinicienne, psychanalyste Psicóloga clínica, psicanalista Formatrice Capacitação proteção à infância, adolescencia, trabalho com famílias - França e Brasil

 

Admin   Plan du site Liens Contact